Le Réveil Lozère 11 juillet 2018 à 10h00 | Par HC

150 millions pour rémunérer les services rendus par les agriculteurs

Une enveloppe de 600 millions d’euros a été annoncée pour le plan biodiversité du ministère de la Transition écologique, dont 150 millions d’ici 2021, destinés à rémunérer les services « rendus à la nature » par les agriculteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Guillaume Perrin

Le ministre de la Transition écologique a dévoilé le 4 juillet un plan biodiversité de 600 millions, qui comprend un volet agricole. À l’inverse des discussions à l’Assemblée nationale, il est moins question de brandir le bâton réglementaire que la carotte budgétaire. « Nous voulons rémunérer les agriculteurs pour le service qu’ils rendent à la nature, déclare Édouard Philippe. La préservation des prairies et des zones humides, la plantation de haies dans les grandes plaines, la couverture   [...]

 

» Lire la suite sur le site Le Réveil Lozère

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
32,4 ME Mt
En 2017, en Nouvelle-Aquitaine, 1 815 projets ont ainsi été soutenus dans le cadre du Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE), pour un montant global de 32,4 ME (Région, État, Europe, Agence de l’eau…). Ce plan, harmonisé en 2017 à l’échelle des trois ex-régions, déploie désormais un «panier» de dix dispositifs distincts et complémentaires, sous forme d’appels à projets annuels, afin d'’accompagner les agriculteurs au plus près de leurs besoins.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui