Terra 08 février 2018 à 01h00 | Par Jean Dubé

3 cas d’Influenza aviaire faiblement pathogène détectés dans le Morbihan

Trois foyers du virus Influenza aviaire faiblement pathogène ont été confirmés dimanche 4 février dans trois élevages de canards destinés au gavage situés à Arzal, Pluméliau et Sérent dans le Morbihan. L’ensemble des élevages représente 25 000 canards. Le jour même, le Préfet du Morbihan a réuni les services de l’État compétents, les représentants de la chambre d’agriculture et les élus des communes concernées pour les informer des mesures prévues par la réglementation et étudier les difficultés des exploitations touchées.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
"Aucun lien n’a été mis en évidence entre les foyers détectés dans le Morbihan et les souches hautement pathogènes qui ont justifié en 2016 et 2017 des abattages massifs de volailles dans le Sud-Ouest de la France",  précise le communiqué de la préfecture du Morbihan.
"Aucun lien n’a été mis en évidence entre les foyers détectés dans le Morbihan et les souches hautement pathogènes qui ont justifié en 2016 et 2017 des abattages massifs de volailles dans le Sud-Ouest de la France", précise le communiqué de la préfecture du Morbihan. - © Terra

Côté pouvoirs publics, on se veut rassurant : "l’identification de ce virus qui infecte les oiseaux sauvages et les oiseaux domestiques, sans menace pour l’homme, n’a pas de caractère exceptionnel et sa circulation est connue", précise un communiqué préfectoral. Ceci étant, même si la menace de cette "suspicion d'Influenza aviaire" semble faible, elle est suffisamment sérieuse pour que, sur proposition de la direction départementale de la   [...]

 

» Lire la suite sur le site Terra

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
50 000
La Turquie importe, notamment de la viande bovine (80 % sous forme de bovins maigres et 20 % en bovins finis) pour combler ses besoins sur le marché intérieur. Le pays se place ainsi au 2ème rang mondial des importateurs de bovins, juste derrière l’Union européenne (dans son ensemble). Mais la récente dévaluation de la livre turque fait ralentir ces importations. La France fournissait jusqu’ici 50 000 bovins par an, dont 20 900 broutards (partiellement issus de Poitou-Charentes).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui