L'Agriculteur Charentais 09 mai 2014 à 09h34 | Par C.R.

ABEILLES - Vers une interdiction d’épandre les pesticides la journée

L’épandage avant le coucher de soleil d’insecticides et d’acaricides pendant la période de floraison va être proscrit : un arrêté doit être publié.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Modifier les pratiques d’épandages vers des épandages le soir.
Modifier les pratiques d’épandages vers des épandages le soir. - © JC Gutner

Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, a assuré qu’un arrêté d’interdiction des épandages (pendant la période de floraison) des insecticides et des acaricides en journée devrait être publié dans trois à quatre mois, lors d’une conférence de presse à Paris, le 28 avril. Pour l’heure, l’arrêté du 28 novembre 2003 (1) interdit déjà l’épandage de ces pesticides pendant la période de floraison, mais n’interdit pas systématiquement l’épandage en journée. Et pour cause, des dérogations existent pour un certain nombre de produits qui se voient attribuer une «mention abeilles». Avec ce dispositif, l’épandage était autorisé pendant la période de floraison, mais sous conditions : notamment, «en dehors de la présence d’abeilles». Tout le débat tournait autour de cette dernière notion. Olivier Belval, président de l’Union nationale de l’apiculture française, assure que «d’une part, la mention abeilles est délivrée un peu à la légère. D’autre part, les apiculteurs constatent des écarts sur les épandages qui sont faits à n’importe quel moment de la journée».

Lire la suite dans l'édition du vendredi 9 mai 2014

 


(1) L’arrêté du 28 novembre 2003, paru au JO du 30 mars 2004, fixe les conditions d’utilisation des insecticides et acaricides en vue de protéger les abeilles et autres insectes pollinisateurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
+ 19 %
Une troisième année de hausse des surfaces se profile pour le sorgho en 2018-19 dans l’Hexagone, indique Semences de Provence (Arterris). Quelque 60 000 ha (+8 % par rapport à la moyenne quinquennale) ont été cultivés en 2018. Des régions moins traditionnelles portent la dynamique : Nouvelle-Aquitaine à 14 976 ha (+19 % sur 5 ans), Centre-Val de Loire à 9 700 ha (+46 %), Pays de la Loire à 3 555 ha (+49 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui