L'Agriculteur Charentais 26 février 2015 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Achat d’eaux de vie : Les viticulteurs cognaçais alarmés par l’attitude du négoce

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Depuis le début de l’année, le négoce charentais applique une baisse des prix ou des volumes d’achat des eaux-de-vie. Pour les producteurs réunis au sein de l’Union Générale des Viticulteurs pour l’AOC Cognac (UGVC), la situation est très inquiétante et constitue un très mauvais signal envoyé dans le vignoble.C’est une triste réalité qu’affrontent les viticulteurs cognaçais depuis plusieurs semaines déjà. Les négociants ont baissé leurs prix d’achat ou leurs volumes d’achat d’eaux-de-vie. Des baisses qui impactent les eaux-de-vie de 3 ans et plus.Pour les négociants, il s’agit là d’un réajustement des achats par rapport à la réalité du marché, notamment l’effondrement du marché chinois principalement tourné sur les qualités VSOP et supérieures. Pour les viticulteurs réunis au sein de l’UGVC, ce discours n’est pas acceptable.

Lire la suite dans notre édition du 27 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Il s’agit de la quantité de blé tendre attendue à l’issue de la moisson 2018, proche de celle de l’an dernier et légèrement supérieure à la moyenne de la période 2013/2017. Le blé dur, en revanche devrait voir sa production baisser de 12,2 %, en raison d’un rendement passant de 55,9 à 51,8 qx et d’une baisse des surfaces cultivées.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui