L'Agriculteur Charentais 12 février 2015 à 08h00 | Par Laurence Guilemin

Acion : Faciliter l’accès au foncier

JA17, Safer et Crédit agricole ensemble afin d’aider un jeune à acquérir progressivement du foncier lors de l’installation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Michel Renouleau, président de la Safer, Jean-Philippe Chollet, président JA 17 et Louis Tercinier, vice-président du Crédit Agricole Charente Maritime Deux-Sèvres ont signé la convention à l’issue de l’assemblée générale de JA17.
Michel Renouleau, président de la Safer, Jean-Philippe Chollet, président JA 17 et Louis Tercinier, vice-président du Crédit Agricole Charente Maritime Deux-Sèvres ont signé la convention à l’issue de l’assemblée générale de JA17. - © AC

C’est à l’occasion de l’assemblée générale de JA 17 de vendredi dernier, qu’une convention a été signée entre le syndicat des jeunes agriculteurs, la Safer et le Crédit agricole. Ce dispositif est assez large puisque l’objectif est de répondre aux territoires de la Safer Poitou-Charentes Vendée. Les caisses régionales du Crédit Agricole de Touraine-Poitou, Charente-Périgord, Altantique-Vendée sont aussi parties prenantes. L’objectif est d’intégrer cette convention «dans une dimension collective.» Sont concernés, les jeunes en installation aidée, hors cadre familial ou pas, en toutes productions, et tout le foncier non bâti. Les enjeux de cette initiative sont multiples : trouver des outils permettant de faciliter l’installation, sécuriser le prix d’acquisition pour un jeune agriculteur, décaler l’achat du foncier. Concrètement, la Safer achète le foncier au prix du marché à la place du jeune agricole. La Safer est propriétaire pendant la durée du portage ( 5 ans) et renouvelable  annuellement avec un maximum de 10 ans. Ensuite, le JA prend les terres en fermage dans le cadre d’une «convention d’occupation provisoire et précaire» signée entre la Safer et l’agriculteur concerné.

Lire la suite dans notre édition du 13 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).