L'Agriculteur Charentais 24 octobre 2013 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Action syndicale - Stopper la pluie de taxes

Barrage filtrant pour dénoncer la pression fiscale et demander l'exonération pour les agriculteurs et l'agro-alimentaire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

La thématique de la pression fiscale «insupportable» a toute son acuité. Et c'est pour dire «non» qu'une trentaine d'agriculteurs de la FNSEA et des JA ont entrepris, à la limite du département, après Marans. une opération «ralentissement» pour dénoncer ce qu'ils considèrent comme un nouveau coup porté à la productivité: l'écotaxe. «C'est comme une épée de Damoclès sur notre secteur» insistaient-ils, distribuant un millier de tracts auprès des automobilistes et des chauffeurs de poids lourds, intéressés au premier chef par cette nouvelle mesure, que l'on dit vouloir être mise en place au 1er janvier prochain. Déjà la cartographie des «zones à taxes» existe ; déjà sont mises en place d'immenses bornes en bordure de route (bâchées mardi matin, par la FNSEA). Une toile d'araignée, totalement inégalitaire, puisque tous la payeront pas, tous ne passeront pas par-là, tous n'auront pas un boîtier à bord, tous ne feront pas des trajets de proximité. «Le contexte économique et social actuel, particulièrement dégradé, est la conséquence directe du cumul depuis une dizaine d'années, de normes abusives diverses et d'une fiscalité de plus en plus incohérente. qui ne permettent plus aux acteurs économiques d'investir» expliquait la FNSEA en lançant mardi une opération dans tout l'hexagone.

Tous les détails sur l'écotaxe : qui paye et où ? et lire le récit de la manifestation dans notre édition du 25 octobre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
444 M€
444 millions d’euros qui avaient été prélevés sur les paiements directs de la PAC, en prévision de la réserve de crise pour 2018, vont être remboursés aux agriculteurs européens, a annoncé la Commission européenne fin novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui