L'Agriculteur Charentais 13 novembre 2014 à 08h00 | Par Agra

Agrial/Eurial : La fusion compromise ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Agrial et Eurial, qui ont échangé des participations réciproques dans leurs activités de transformation laitière l’an passé, avaient annoncé, en janvier 2013, leur fusion pour 2014. Ce projet serait-il compromis ? De nombreuses sources font écho de discussions difficiles. Interrogé à ce sujet, Olivier Athimon, directeur général d’Eurial répond laconiquement : «Eurial et Agrial sont partenaires. Nos discussions continuent». Agrial ne fait aucun commentaire. Une communication commune serait prévue prochainement.Le projet de fusion des activités laitières d’Agrial et Eurial était une bonne nouvelle pour la coopération laitière française à la veille de la fin des quotas. Du statut de laitiers régionaux, les deux acteurs passeraient, ensemble, à une envergure quasi nationale. Et chacun aurait à gagner de la diversification de son portefeuille d’activités de transformation laitière à l’aval (fromage de chèvre et ingrédients fromagers pour Eurial, ultrafrais avec Senagral pour Agrial).

Lire la suite dans notre édition du 14 novembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
15
Quinze des 29 projets agricoles déposés par les zadistes de Notre-Dame-des-Landes ont d’ores et déjà été jugés «éligibles» à la signature de conventions d’occupation précaire (COP), a annoncé le 14 mai le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert. Pour les autres projets, «nous avons encore besoin de temps pour continuer à les examiner», soit en raison de dossiers incomplets, soit du fait de conflits d’usage avec d’autres exploitations agricoles, a ajouté le ministre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui