L'Agriculteur Charentais 20 août 2015 à 08h00 | Par Thierry Michel

Agriculture : Le Déméter 2015 analyse l’actualité agricole

Tour d’horizon des grands sujets agricoles, selon le Club Déméter, sous forme d’analyses, synthèses, prospectives et statistiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © N. Ouvrard

Chaque année, depuis 1993, le Club Déméter publie son analyse prospective et synthétique sur l’agriculture. Intitulé «Déméter 2015. Économie et stratégies agricoles», il aborde quatre grands sujets : les OGM et les nanotechnologies d’abord avec un angle précis qui est de savoir qui sont les «anti» et comment agissent-ils ? Ensuite un premier dossier aborde l’agriculture allemande avant qu’un troisième thème soit traité : l’Égypte, entre insécurités alimentaires et inconnues géopolitiques. Enfin un deuxième dossier compare agriculture et bio-ressources avec une question à la clé : produire des aliments, de l’énergie, des molécules ? L’ouvrage se termine par 60 pages de statistiques sur les chiffres complets les plus récents de l’agriculture mondiale et européenne en quarante tableaux organisées en cinq chapitres : alimentation et commerce, structures, productions et échanges, projection des marchés mondiaux à l’horizon 2023 et politique agricole commune de l’Union européenne.

Bio ressources
Dans un avant-propos au dossier principal de cette édition 2015, l’agronome et économiste Michel Griffon part du constat que la nature a toujours produit beaucoup de ressources autres qu’alimentaires. L’omniprésence du pétrole comme ressource énergétique a occulté cela mais avec la prise de conscience que le pétrole n’est pas éternel, l’intérêt pour la biomasse agricole est revenu d’actualité. D’abord envisagée comme remplaçante potentielle du pétrole, et donc dans le cadre d’une utilisation énergétique, cette biomasse se révèle aussi posséder des qualités dans d’autres domaines comme la chimie de la biomasse.

lire la suite dans notre édition du 21 août

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).