L'Agriculteur Charentais 13 septembre 2018 à 09h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Agrisem, une longue lignée de grainetiers pour les professionnels

De la graineterie saintaise au principal fournisseur des maraîchers et des horticulteurs de la région, que de chemin parcouru !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les locaux actuels d'Agrisem dans l'agglomération de Saintes.
Les locaux actuels d'Agrisem dans l'agglomération de Saintes. - © Agrisem

Parcourir l’histoire de la société Agrisem, qui fête ses 85 ans, c’est plonger dans la vie de Saintes mais aussi dans un monde particulier, celui des maraîchers et des horticulteurs. Lorsque Madeleine et Fernand Haurit - qui allait chercher ses graines à Marans en vélo - créèrent leur boutique au cœur de la sous-préfecture, en 1933, pouvaient-ils imaginer l’essor que leur entreprise connaîtrait au cours du demi-siècle suivant ? Sans doute pas.
Pour passer du passionné de graines au statut de principal fournisseur de toute une grande région, il a fallu des années entières passées à guider, à conseiller, à sélectionner les produits. Dans les années 1950, la boutique devient SA et se franchise Vilmorin (Limagrain). En recrutant Christian Torregrosa, un technicien agricole, en 1965, les grainetiers saintais basculent dans la fourniture des professionnels de l’horticulture, de la pépinière puis du maraîchage. Le libre-service se poursuit, mais la quête des clients commence. Ce créneau, cette «niche», l’entreprise ne la quittera plus.

 

Retrouvez notre article dans l'édition papier du 14 septembre 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
6 428
Selon l’estimation de l’Observatoire régional de l’agriculture biologique (Orab), pour 2018, les chiffres laissent présager une croissance du nombre d’exploitation bio en Nouvelle-Aquitaine. D’ici la fin de l’année entre 1 100 et 1 200 nouveaux engagements (936 au 1er octobre) devraient être comptabilisés. Ce qui ferait un total de 6 428 exploitations bio.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui