L'Agriculteur Charentais 02 mars 2017 à 08h00 | Par NADINE BERBESSOU

Agroalimentaire : Le veau Sobeval à la conquête des USA

La Sobeval, de Boulazac, est la première entreprise française à avoir obtenu l’autorisation d’exporter.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Ph. N. Berbessou

L’obtention de l’agrément d’exportation aux États-Unis par Sobeval, entreprise boulazacoise, de sa viande de veau du Périgord, valait bien une cérémonie sous les ors de la République. Ce sont les propos qu’a tenus Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc, préfète de la Dordogne, en recevant Gilles Gauthier, P-DG de l’entreprise, ses collaborateurs et des représentants des éleveurs, mardi lors d’une cérémonie que la représentante de l’État avait souhaité organiser.
Il est vrai que ce succès mérite d’être salué. En effet, Sobeval est la première entreprise française à obtenir ce précieux sésame qui lui ouvre les portes d’un marché à fort potentiel mais très protégé.
Un premier conteneur a quitté Boulazac pour les États-Unis cette semaine, et les envois devraient se poursuivre à un rythme hebdo-madaire. Avant l’été, l’entreprise devrait traiter 300 à 350 veaux supplémentaires chaque semaine. Pour satisfaire ce besoin accru de volume, elle va recruter une cinquantaine d’éleveurs en Dordogne et dans les départements limitrophes. Et qui dit viande hautde gamme pour les États-Unis dit savoir-faire et compétences spécifiques des salariés de l’entreprise, les cahiers des charges français et américains étant très différents. Des formations vont être organisées et des embauches sont prévues.

Lire la suite dans notre édition papier du 24 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).