L'Agriculteur Charentais 03 août 2017 à 08h00 | Par Agra

Aides Pac : Stéphane Travert tranche pour un transfert du 1er pilier vers le 2e pilier

Le ministre choisit de remplir différemment les enveloppes européennes. Une règle du jeu qui provoque l’émoi du monde agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le fautif : le précédent Gouvernement.
Le fautif : le précédent Gouvernement. - © ministère de l'agriculture

Stéphane Travert a annoncé, le 27 juillet, un transfert «à hauteur de 4,2 % des montants des crédits du premier pilier de la Pac vers le second pilier» qui vient s'ajouter au transfert de 3,33% déjà entériné «afin de satisfaire les besoins identifiés sur le pilier II d’ici 2020», selon un communiqué du Ministère. Il s’agit de combler un déficit budgétaire de près d'un milliard d’euros, reconnu comme «une impasse financière» par le ministre lors de son audition à la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, le 26 juillet. Ce transfert a pour but de compléter le budget pour financer les aides bio, les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) et l'indemnité compensatoire de handicap naturel (ICHN) d’ici 2020 et devait être notifier à Bruxelles avant le 1er août, explique le ministère de l'Agriculture. Mais, ce dernier n'est pas en mesure d'assurer que cette nouvelle disposition soit suffisante pour combler la totalité du trou budgétaire. Pour autant, le gouvernement a annoncé un maintien du paiement redistributif à 10% en 2018.

Lire la suite dans notre édition papier du 4 août

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).