L'Agriculteur Charentais 05 octobre 2017 à 08h00 | Par B.A.

Alimenter les chaudières publiques et privées

Une étude menée par Futurobois précise les contours de la filière dans le Poitou Charentes.1,4 des besoins produits.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

L’idée était de sonder les «flux» de combustibles bois dans la région. D’abord parce que tout le bois combustible produit dans la région n’y reste pas. Deuxièmement, le bois consommé ne provient pas forcèment du massif d’à côté. Futurobois vient de mettre en ligne une étude menée auprès de 163 entreprises sur les volumes de production, sur les flux d’approvisionnement et de débouchés des combustibles bois commercialisés par les professionnels en Poitou-Charentes. Le tout projeté à 3 à 5 ans à venir.  Depuis un quart de siècle, Futurobois, maintenant élargie à la Nouvelle Aquitaine, travaille sur les filière bois tant dans la production que dans la transformation ou l’exportation.

Lire la suite dans l'édition du vendredi 06 octobre 2017

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).