L'Agriculteur Charentais 06 novembre 2014 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Ambroisie : Nouveau plan de lutte annoncé

Abonnez-vous Réagir Imprimer

A une question du sénateur Daniel Laurent à Marysol Touraine sur les moyens de prévention des allergies liées à l'ambroisie, il a obtenu une réponse. Ces allergies toucheraient 15 % de la population exposée à l'ambroisie. La ministre répond : «conscient des effets sanitaires que représente la prolifération de l'ambroisie à feuilles d'armoise, le ministère en charge de la santé a inscrit la lutte contre cette plante hautement allergisante parmi les objectifs du second Plan national santé environnement 2009-2013. Dans ce cadre, plusieurs actions ont été mises en place pour limiter l'expansion de cette espèce envahissante et prévenir ses effets sur la santé. Parmi elles, figure en particulier la création, en juin 2011, de l'observatoire des ambroisies dont la mise en œuvre a été confiée à l'Institut national de la recherche agronomique.» Elle rappelle une première cartographie nationale de la présence de la plante, déclinée régionalement, en 2011. «Sa mise à jour en 2014 met en évidence la progression de l'ambroisie dans un grand nombre de régions françaises.» Face à cela, «un cadre juridique organisant la lutte contre l'ambroisie au niveau national est à l'étude par les ministères concernés» et de conclure : «ces dispositions s'inscriraient en cohérence avec celles en cours d'adoption au niveau européen, relatives à la lutte contre les espèces exotiques envahissantes.»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).