L'Agriculteur Charentais 26 juin 2014 à 10h59 | Par Pascal Berteau

Anciens exploitants : 40 ans de combats pour plus de justice

La section a tenu son assemblée générale avec cette dynamique et cet esprit combatitif qui la caractérise.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des retraités toujours aussi actifs dans leurs revendications.
Des retraités toujours aussi actifs dans leurs revendications. - © AC

La section des anciens exploitants (SDAE17) a tenu son assemblée générale le 12 juin dernier à la salle du foyer rural de Pont l’Abbé d’Arnoult devant plus de 300 personnes.  Michel Pelletier, le président,  a accueilli Jean Claude Chalençon, agriculteur retraité de la Haute-Loire venu représenter la SNAE (Section Nationale des Anciens Exploitants) et répondre aux interrogations des participants. Les débats furent riches et intenses. En cette année d’anniversaire, 40 ans, Lucien Menet, Président d’honneur de la SDAE 17, a retracé les évolutions et cité les six présidents qui se sont succédés depuis la création de la section (Robert Guibert, Paul Bonnarme, Pierre Desrentes, Paul Drouet, Lucien Menet et enfin Michel Pelletier).

Continuer le lobbying
Bernard Bataille, secrétaire général, a présenté le rapport d’activité. L’année 2013 fût l’année du changement pour la complémentaire santé groupe avec la décision régionale de rejoindre Mutualia. Un autre moment important, a marqué l’année : le conseil décentralisé annuel. Michel Giraudeau, nouveau président des cantons de Jonzac et Montendre, a organisé cette journée de découverte et de visites. Syndicalement, la section a continué son lobbying auprès des parlementaires et sénateurs pour revendiquer la retraite à 75% du SMIC. Bernard Bataille a rappelé la non application de la loi votée à l’unanimité en 2002 sur les 75% du SMIC. Celle votée en 2013 ne verrait le jour qu’en 2017. «Quelle honte» s’est insurgé le secrétaire général. D’autant que d’autres mesures vont affecter le pouvoir d’achat. Jacqueline Tourneur a présenté, dans son rapport «santé-dépendance», le projet de loi d’orientation et de programmation pour l’adaptation de la société au vieillissement qui reposera sur trois piliers : anticipation, accompagnement de la perte d’autonomie, adaptation de notre société.

Lire la suite dans notre édition du 27 juin

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
444 M€
444 millions d’euros qui avaient été prélevés sur les paiements directs de la PAC, en prévision de la réserve de crise pour 2018, vont être remboursés aux agriculteurs européens, a annoncé la Commission européenne fin novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui