L'Agriculteur Charentais 01 octobre 2015 à 08h00 | Par Régis Mouneau

Appareils de levage : Des règles de sécurité et de vérifications sont obligatoires

Le chariot élévateur et le chariot télescopique sont présents dans tous les secteurs de production. La sécurité ne doit pas être négligée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FNSEA Poitou-Charentes

L’utilité des appareils de levage et de manutentionest bien connue des exploitants (manipulation de bottes, fumier, semences,...). Mais quelle sont les différences entre les deux machines, et quelles sont les règles de sécurité et de vérifications obligatoires ?Les chariots élévateurs sont conçus pour travailler sur tous types de terrain, ils sont équipés de pneumatiques adaptées et peuvent être en 2 ou 4 roues motrices. Ils ont une possibilité de traction et sont assez facile à manœuvrer. L’inconvénient est que, le chargement est obligatoirement frontal et la charge peut masquer la visibilité vers l’avant.

Conduite : obligations et précautions

Les chariots télescopiques sont munis d’une flèche relevable. La flèche peut être composée de plusieurs éléments télescopiques


Lire la suite dans l'édition du 02 octobre 2015.



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
3 656 élèves
Les 30 maisons familiales et rurales du Poitou-Charentes ont accueilli en 2015 pas moins de 3656 élèves en formation initiale scolaire du ministère de l’Agriculture (soit 47,5 % des effectifs de l’enseignement agricole de la région). Un effectif qui est en légère diminution: 55 élèves de moins. Une chute qui se matérialise pour au moins 4 associations par une perte de plusieurs dizaines d’élèves. Le contexte économique des territoires concernés peut être une des causes. En revanche , les chiffres concernant la formation continue progressent, avec 2532 stagiaires formés en 2015 sur 27 MFR.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui