L'Agriculteur Charentais 08 juin 2017 à 08h00 | Par Sylvain Desgroppes

Aquitanima : L'élevage néo-aquitain à la fête

Confirmant sa nouvelle dimension, l'édition 2017 a battu de nombreux records dans un état d'esprit convivial.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Professionnels et/ou grand public, Aquitanima parvient à séduire. deux publics pendant ses concours et autres présentations.
Professionnels et/ou grand public, Aquitanima parvient à séduire. deux publics pendant ses concours et autres présentations. - © Sylvain Desgroppes

Dans la lignée de l'orientation prise par le salon, pour la première fois sous la bannière Nouvelle-Aquitaine, Aquitanima a vécu une édition 2017 riche en événements, en nouveautés, en records aussi. Comme le veut la tradition, les trois premiers jours du salon de l'agriculture ont en effet été consacrés aux élevages, en particulier les bovins et les ovins.
«Le tournant avait été initié l'an dernier, il s'est concrétisé», explique simplement François Rauscher, l'un des commissaires d'Aquitanima. Quelques mots qui paraissent simples pour celui qui, en tandem avec Pierre Lesparre, gère un Aquitanima toujours en pleine expansion. Passer de cinq départements à douze ne se fait pas sans efforts.
Globalement, c'est le salon qui avance. «On est arrivé au terme d'un projet de trois ans de redéploiement sur la Nouvelle-Aquitaine, qui a vu notre budget évoluer de 1,5 millions d'euros à 2 millions d'euros», met en avant Dominique Graciet, président de la chambre régionale d'agriculture, et président du salon.

Lire la suite dans notre édition papier du 2 juin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).