L'Agriculteur Charentais 11 juin 2015 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Association centrale des laiteries : Les nuages s’amoncellent dans le ciel laitier

L’horizon est loin de se dégager pour la filière de production laitière. Les laiteries coopératives du bassin ne font guère dans l’optimisme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les «laitiers» regardent avec inquiètude les prochains mois.
Les «laitiers» regardent avec inquiètude les prochains mois. - © AC

Dans les locaux de l’association, la convivialité des représentants des coops est de mise, mais les «bilans» qu’ils peuvent dresser de leur activité laitière laissent circonspects : la tendance s’est retournée, alors que les producteurs avaient repris confiance dans la production. Alors ils réaffirment les atouts de la filière coopérative : «face aux évolutions majeures, les coopératives sont préparées pour leur avenir» réaffirmait Jean-Luc Rabillard, président de l’ACLCCP.  Fin des quotas «la fin d’une époque» ? Pas seulement. 2014 fut une «bonne année», 2015 débute mal et les prochains mois restent dans le flou.

Lire la suite dans notre édition du 12 juin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
80 000 téc
Selon une estimation de l’Institut de l’élevage (Idele), datée de septembre 2016, ce ne sont pas moins de 80 000 tonnes équivalents carcasses (téc) supplémentaires qui devraient arriver sur le marché européen, sur les six derniers mois de l’année de 2016 par rapport à 2015. D’après l’Idele, la hausse des tonnages abattus en France, Allemagne, Royaume-Uni, Irlande, Pays-Bas, Pologne, Belgique et Danemark, «atteindrait +30 000 téc par rapport à 2015 au 3e trimestre (soit +7%/2015) et +50 000 téc au 4e trimestre (soit +10%/2015) ».