L'Agriculteur Charentais 23 mars 2017 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Atouts jeunes : Quatrième génération

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Véronique Chaumien, 1000ème Atouts Jeunes.
Véronique Chaumien, 1000ème Atouts Jeunes. - © AC

La coopérative Terre Atlantique vient de lancer pour la quatrième fois, son programme «Atouts jeunes.» «C’est une formation pour les jeunes agriculteurs qui favorise leurs talents et leur donne des pistes de réflexion pour mieux aborder l’avenir» dit-on à la coopérative Terre Atlantique. Cela dure une année et regroupe une quinzaine de jeunes. Cette «aventure humaine» veut les ouvrir au monde extérieur, les aider à mieux comprendre les filières avec des discussions et des rencontres d’intervenants de haut niveau et aussi découvrir d’autres jeunes de la même génération. En trois parties, formation en salle, une ou deux visites de sites industriels, un voyage de 4-5 jours à l’étranger… pour aboutir à expliquer son projet d’entreprise. Qualifié «Qualicert», cette formation en partie financée par Vivéa, s’adresse aux 25-40 ans. Les jeunes doivent avoir envie de s’impliquer et de construire avec les autres. Il n’y a pas de critères sur les productions, ni les surfaces.

Lire la suite dans notre édition papier du 17 mars

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
32,4 ME Mt
En 2017, en Nouvelle-Aquitaine, 1 815 projets ont ainsi été soutenus dans le cadre du Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE), pour un montant global de 32,4 ME (Région, État, Europe, Agence de l’eau…). Ce plan, harmonisé en 2017 à l’échelle des trois ex-régions, déploie désormais un «panier» de dix dispositifs distincts et complémentaires, sous forme d’appels à projets annuels, afin d'’accompagner les agriculteurs au plus près de leurs besoins.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui