L'Agriculteur Charentais 31 juillet 2014 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Autoroute : Cliniquement morte

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Il y a une décennie qu'elle est espérée, même si sur le terrain des associations s’opposent, le consensus était général : l’autoroute entre Rochefort et Fontenay était logique, indispensable, salutaire, économique. On était même allé chercher la caution de la LPO, qui rallongeait la facture initiale de quelques 125 millions à des fins de biodiversité. On a vu un Premier ministre Fillon dire à La Rochelle, que c’était sûr, elle se ferait. On a instruit, manquait que l’appel d’offres. Sauf que, au dernier moment, le ministère de l’Ecologie se rétracte, via sa ministre. Ségolène Royal le dit au moment où se déroule la xième manifestation favorable à l’autoroute à Ste Gemme la Plaine. Elle bloque : elle ne donnera pas aux 4 candidats pour cette autoroute le dossier technique. «Pas un centime de plus pour un projet qui ne se fera pas…» dit-elle. Elle avance le coût, prohibitif à son goût, 900 M€, le nouveau label du parc. Elle propose un plan B.

Lire la suite dans notre édition du 1er août

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).