L'Agriculteur Charentais 01 septembre 2016 à 08h00 | Par CP

Aux agriculteurs irrigants

Dans un communiqué de presse du 1er ,septembre, Luc Servant, président de la Chambre d’agriculture 17 et Daniel Seguin, président d’Aquanide 17 estiment que « devant les fortes températures et l’absence de précipitations de ces dernières semaines, la situation hydrologique du département s’est tendue. Des bassins comme le Curé, la Boutonne, le Mignon ou encore le Né sont dorénavant en coupure interdisant tous les prélèvements agricoles. Sur les autres bassins où l’irrigation hebdomadaire est limitée, la Chambre d’Agriculture de la Charente-Maritime et Aquanide 17 s’associent pour vous demander de ne plus irriguer de jour et d’arroser les cultures la nuit dans le créneau 18 heures - 10 heures afin d’étaler les prélèvements et de réduire l’impact sur les milieux naturels.»

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
6 428
Selon l’estimation de l’Observatoire régional de l’agriculture biologique (Orab), pour 2018, les chiffres laissent présager une croissance du nombre d’exploitation bio en Nouvelle-Aquitaine. D’ici la fin de l’année entre 1 100 et 1 200 nouveaux engagements (936 au 1er octobre) devraient être comptabilisés. Ce qui ferait un total de 6 428 exploitations bio.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui