L'Agriculteur Charentais 05 juillet 2018 à 14h00 | Par Gérard Keraval

Aviculture : Une année de transition pour le Grand Ouest

La synthèse des résultats 2017 de l’enquête avicole réalisée par les chambres d’agriculture de Grand Ouest vient de sortir. Enseignements à sa lecture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © © A. Puybasset

Par rapport à 2016, on constate des améliorations de l’IC pour toutes les espèces sauf en dindes où il stagne. Quand on sait que le poste aliment représente près de 70 % du total des charges variables cela se répercute directement sur la marge PA qui gagne de 0,12 € /m²/lot en poulet export à 1,16 € en poulet bio. Autre constat plus inquiétant, celui de l’augmentation de la durée des vides sanitaires, signe d’une certaine tension sur le marché. Ainsi, sauf en poulet export, les vides s’allongent d’1,5 jour en poulet standard et en label à près de 5 jours en canard à rôtir, en dinde et même en bio.

Lire la suite dans notre édition papier du 6 juillet.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Il s’agit de la quantité de blé tendre attendue à l’issue de la moisson 2018, proche de celle de l’an dernier et légèrement supérieure à la moyenne de la période 2013/2017. Le blé dur, en revanche devrait voir sa production baisser de 12,2 %, en raison d’un rendement passant de 55,9 à 51,8 qx et d’une baisse des surfaces cultivées.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui