L'Agriculteur Charentais 05 mars 2015 à 08h00 | Par G. Seguin

Bassin viticole Charentes-Cognac : Pas de nouvelles plantations pour le cognac !

Pas de demande de nouvelles plantations pour le vignoble cognac en 2015.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Fédération des Interprofessions du Bassin viticole Charentes-Cognac, organe de concertation entre les différentes filières Cognac (BNIC), Pineau des Charentes (CNPC), Vin de pays Charentais (SPPVPC) et Moûts et Vins des Charentes (CIMVC), s’est réunie, le 26 février.
La Fédération des Interprofessions du Bassin viticole Charentes-Cognac, organe de concertation entre les différentes filières Cognac (BNIC), Pineau des Charentes (CNPC), Vin de pays Charentais (SPPVPC) et Moûts et Vins des Charentes (CIMVC), s’est réunie, le 26 février. - © VC

Décidément tout va de plus en plus vite dans le monde du cognac. Il y a quelques mois, l’Interprofession évoquait la possibilité de planter 8200 hectares dans les sept ans qui viennent pour alimenter des marchés ayant grand soif de cognac. Mais les mesures anti ostentation prises par le gouvernement ont fait plonger les ventes de cognac en Chine et par la même occasion remis en question les conclusions du Business Plan cognac de 2012. Gros coup de frein aujourd’hui : sans présager de ce qui adviendra dans les prochaines années, il n’ y aura pas de nouvelles plantations à destination cognac en 2015. «Les éléments du nouveau Business Plan et ses indicateurs de pilotage seront connus en avril prochain», souligne le président du BNIC Jean-Bernard de Larquier, mais à la lumière de la décision prise, en fin de semaine dernière, on en comprend déjà les grandes lignes. Les 75 000 hectares de vignes de l’appellation dont 98 % vont à la production de vins blancs cognac (VBC) vont encore suffire pour alimenter les marchés en eaux-de-vie. D’autant qu’un volume de distillation de près de 800 000 Hl d’Ap se profile à la fin de la campagne en cours !

Lire la suite dans notre édition du 6 mars

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui