L'Agriculteur Charentais 26 avril 2018 à 17h00 | Par HC

Bâtiment : Confort et sécurité, tout en rondeur

Curieux, éleveurs, lycéens ou techniciens sont venus nombreux, à Saint-Priest-la-Feuille (23) pour découvrir la première stabulation ronde de France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le choix de la construction de ce bâtiment particulier est issu d’une volonté d’intégration paysagère et de praticité
Le choix de la construction de ce bâtiment particulier est issu d’une volonté d’intégration paysagère et de praticité - © HC

Ce concept nouveau en France est déjà bien implanté en Angleterre ou en Hollande avec une grosse centaine de bâtiments en fonctionnement.
Emmanuelle et Stéphane Poirier, du Gaec des Mûriers, ont accueilli bien volontiers les visiteurs et répondu à chaque question avec précision.
Le choix de la construction de ce bâtiment particulier est issu d’une volonté d’intégration paysagère et de praticité. Le côté pratique est en effet très présent : l’alimentation des animaux se fait par l’extérieur. En un tour du bâtiment, on revient à son point de départ sans la moindre manœuvre, ni demi-tour, ni marche arrière à vide. Ensuite la partie contention est très simple et naturel pour les animaux.

Lire la suite dans notre édition papier du 27 avril

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
32,4 ME Mt
En 2017, en Nouvelle-Aquitaine, 1 815 projets ont ainsi été soutenus dans le cadre du Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE), pour un montant global de 32,4 ME (Région, État, Europe, Agence de l’eau…). Ce plan, harmonisé en 2017 à l’échelle des trois ex-régions, déploie désormais un «panier» de dix dispositifs distincts et complémentaires, sous forme d’appels à projets annuels, afin d'’accompagner les agriculteurs au plus près de leurs besoins.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui