L'Agriculteur Charentais 08 janvier 2015 à 08h00 | Par Laurence Guilemin

Bilan : La formation ouvrier polyvalent est un bon tremplin

A la MFR de Matha, une restitution de la formation ouvrier polyvalent agricole a été faite.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Maîtres de stage, stagiaires, formateurs, se sont retrouvés pour faire un bilan des trois mois de formation.
Maîtres de stage, stagiaires, formateurs, se sont retrouvés pour faire un bilan des trois mois de formation. - © AC

Du 22 septembre au 19 décembre, huit stagiaires ont participé à la formation ouvrier polyvalent agricole (1), à la MFR de Matha. Elle permet de développer des compétences polyvalentes afin de mieux répondre aux besoins des activités saisonnières. Trois mois pour une immersion dans le monde agricole, avec une dominante viticole. Au menu de cette formation : la découvete de l’arboriculture, «un secteur de pointe en manque de main d’oeuvre» rappelle Eric Verger, coordinateur de la formation, visite d’une exploitation viticole et explication de la distillation, zoom sur la mécanique agricole, le maraîchage bio, la conduite du tracteur pendant 15 jours avec labour et manoeuvre au programme. Puis place à la santé avec un bilan réalisé par la MSA, rencontre avec une diététicienne pour rappeler tout l’intérêt d’une bonne alimentation pour travailler. Le secourisme était aussi à l’ordre du jour avec le brevet SST (sauveteur secouriste du travail), ainsi que les postures au travail, le matériel : «Les sécateurs ne sont pas adaptés pour les petites mains. Même avec un sécateur électrique, c’est difficile» expliquent certaines stagiaires. Une formation sur le certiphyto leur  a permis d’obtenir le certificat individuel applicateur de produits phytopharmaceutiques.

Lire la suite dans notre édition du 9 janvier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
15
Quinze des 29 projets agricoles déposés par les zadistes de Notre-Dame-des-Landes ont d’ores et déjà été jugés «éligibles» à la signature de conventions d’occupation précaire (COP), a annoncé le 14 mai le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert. Pour les autres projets, «nous avons encore besoin de temps pour continuer à les examiner», soit en raison de dossiers incomplets, soit du fait de conflits d’usage avec d’autres exploitations agricoles, a ajouté le ministre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui