L'Agriculteur Charentais 22 octobre 2015 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

BNIC : Un pré-mix méxicai

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Un pré-mix méxicain, commercialisé  sur le marché mexicain vient d’être condamné par la cour administrative de Mexico. Celui-ci se présentait comme un mélange cola et cognac. La station viticole a réalisé une analyse du produit et il s’est avéré qu’il n’y avait pas de cognac. Le BNIC avait engagé une action contre l’entreprise. La cour administrative de Mexico a sanctionné la société sur le fondement de la protection de l'AOC Cognac qui réserve l'utilisation de ce terme aux produits qui respectent le cahier des charges, et sur la base également de la tromperie du consommateur. L'indication géographique Cognac est protégée au Mexique depuis 2001

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
729 kms
La Pologne veut ériger une haie de 729 kms contre les sangliers le long de ses frontières avec l’Ukraine et la Biélorussie, pour lutter contre la propagation de la peste porcine africaine. C’est ce que vient de déclarer la vice-ministre polonaise de l’agriculture, Ava Lech. La haie doit empêcher des sangliers atteints par la peste porcine africaine de traverser la frontière. Sa construction est estimée à 24 M €. Les infections ne cessent de se multiplier en Pologne. Elle en est au 15ème cas de foyers découverts cette année.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui