L'Agriculteur Charentais 04 juin 2015 à 08h00 | Par Gérard Seguin

BNIC : Un rendement cognac à 10,84 hl AP/ha et pas de nouvelles plantations

Un rendement Cognac à 10,84 hl AP/ha pour 2015 et pas de nouvelles plantations dans les trois prochaines années.L’ Interprofession est engagée dans une démarche plus collective.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Si le Négoce prévoit des expéditions à hauteur de 20,9 millions de caisses de 8,4 L à horizon 2030, la Viticulture renouvelle quant à elle son engagement d’atteindre un rendement agronomique moyen de 11,66 hl AP par hectare.
Si le Négoce prévoit des expéditions à hauteur de 20,9 millions de caisses de 8,4 L à horizon 2030, la Viticulture renouvelle quant à elle son engagement d’atteindre un rendement agronomique moyen de 11,66 hl AP par hectare. - © AC

Un net rebond des ventes au mois d’avril incite à un regain d’optimisme. A fin avril 2015, ce sont 159,1 millions de bouteilles qui ont été commercialisées en un an, soit une baisse de 2,6 % «seulement» et un chiffre d’affaires «valeur» de 2,2 milliards d’euros. La crise des ventes en Asie semble s’estomper, les stocks accumulés chez les distributeurs ont fondu et les négociants semblent plus optimistes. Jean-Bernard de Larquier, président du BNIC, en profite pour rappeler tout le poids de la filière : 17 000 emplois directs, 50 000 personnes concernées, des dizaines de millions d’euros investis, notamment par les négociants dans la construction  de nouveaux chais. «Le cognac représente 32 % des exportations régionales, 10 % de la future grande région avec l’Aquitaine et le Limousin et 20 % des exportations françaises de vins et spiritueux» fait remarquer le président.

Lire la suite dans notre édition du 5 juin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
50 000
La Turquie importe, notamment de la viande bovine (80 % sous forme de bovins maigres et 20 % en bovins finis) pour combler ses besoins sur le marché intérieur. Le pays se place ainsi au 2ème rang mondial des importateurs de bovins, juste derrière l’Union européenne (dans son ensemble). Mais la récente dévaluation de la livre turque fait ralentir ces importations. La France fournissait jusqu’ici 50 000 bovins par an, dont 20 900 broutards (partiellement issus de Poitou-Charentes).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui