L'Agriculteur Charentais 07 juin 2018 à 09h00 | Par Alexandre Veschini

Bovin lait : Une filière laitière fragmentée

La filière est particulièrement variée en région. La dernière étude d’Agreste Nouvelle-Aquitaine confirme des situations très diverses selon les départements.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’élevage bovin laitier est essentiellement présent aux extrémités nord et sud en Nouvelle-Aquitaine.
L’élevage bovin laitier est essentiellement présent aux extrémités nord et sud en Nouvelle-Aquitaine. - © © IGN — Agreste Statistique agricole annuelle — BD

La filière bovin lait est très diverse en région Nouvelle-Aquitaine, avec trois bassins laitiers aux spécificités bien marquées.
L’étude d’Agreste Nouvelle-Aquitaine indique que la région représente seulement 5,1 % de la collecte nationale de lait de vache en 2 016 mais avec des élevages de grande taille et une production tournée vers l’industrie laitière en Poitou-Charentes, un bassin Auvergne-Limousin tourné vers la production fromagère du Massif Central et un bassin Sud-Ouest avec des exploitations plus réduites. Les industries de transformations locales sont en effet plus particulièrement tournées vers le conditionnement du lait et la fabrication de «dérivés» pour l’industrie (poudre, lactosérum).

Lire l'analyse dans notre édition papier du 8 juin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 10,6 %
A la fin juillet 2018, le cumul sur douze mois du nombre de défaillances d’entreprises (tous secteurs d’activité confondus) s’est élevé à 53 000, soit une baisse de 4,7 % sur un an, indique la Banque de France dans un communiqué un 11 octobre. «Les secteurs de l’agriculture, des activités immobilières et de l’industrie enregistrent les plus forts reculs du nombre de défaillances cumulées sur douze mois (respectivement - 10,6 %, - 6,8 % et - 6,6  %).» Les défaillances diminuent aussi dans la construction (- 6,4 %) mais elles augmentent dans les transports et l’entreposage (+ 8,7 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui