L'Agriculteur Charentais 30 avril 2015 à 08h00 | Par laurence Guilemin

Caprin : Des échanges autour des fromages

Des producteurs de fromages fermiers se sont retrouvés, à Saintes, à l’initiative de la Fresyca et du syndicat caprin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Mélissa Teinturier, technicienne fromagère et Virginie Venot-Bonnet, responsable animation, ont animé cette rencontre départementale des producteurs fromagers fermiers.
Mélissa Teinturier, technicienne fromagère et Virginie Venot-Bonnet, responsable animation, ont animé cette rencontre départementale des producteurs fromagers fermiers. - © AC

Lundi 20 avril, la Fresyca (fédération régionale des syndicats caprins Poitou-Charentes-Vendée) et le syndicat caprin du département ont organisé une nouvelle rencontre départementale des producteurs fromagers fermiers. Ce temps d’échange permet d’informer les producteurs sur les dernières actualités, de mieux connaître leurs attentes, d’expliquer comment la structure peut les accompagner. «Le département compte 90 élevages caprins et parmi eux, 23 sont producteurs de fromages fermiers. A noter qu’en Charente Maritime, les producteurs de fromages fermiers sont en augmentation» souligne Virginie Venot-Bonnet, animatrice au sein de la Fresyca. Au cours de la journée, elle a présenté l’actualité de la filière : Commission Nationale Fermière qui se met en place et regroupe les producteurs bovins, caprins et ovins (structure nationale de défense de la spécificité fermière et interlocuteur privilégié en matière de veille réglementaire) Elle a aussi communiqué sur les projets enclenchés en 2015 : «Cette année, nous réaliserons un éclairage sur les petites structures de moins de 80 chèvres. Les écarts sont importants avec les élevages plus importants. Certains vendent en dessous des coûts de production.» De plus, une campagne de relevés de poids, prix et litrages des fromages lactiques à 10 jours après emprésurage est proposée aux producteurs afin d’analyser la valorisation des produits.

lire la suite dans notre édition du 1er mai

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
15
Quinze des 29 projets agricoles déposés par les zadistes de Notre-Dame-des-Landes ont d’ores et déjà été jugés «éligibles» à la signature de conventions d’occupation précaire (COP), a annoncé le 14 mai le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert. Pour les autres projets, «nous avons encore besoin de temps pour continuer à les examiner», soit en raison de dossiers incomplets, soit du fait de conflits d’usage avec d’autres exploitations agricoles, a ajouté le ministre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui