L'Agriculteur Charentais 27 septembre 2018 à 09h00 | Par E.H.

Ce n'est pas une grande année agricole

Dominique Graciet, le président de la Chambre d'agriculture régional, a dressé un bilan de conjoncture et a évoqué les dossiers à venir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © E.H.

Trop d’humidité au printemps, trop chaud cet été… Comme de plus en plus régulièrement, la météo a cette année encore joué de mauvais tours aux agriculteurs de Nouvelle-Aquitaine.  Avec des rendements bien en baisse, les céréales ont tout de même vu leurs prix repartir vers la hausse (même si c’est aujourd’hui la baisse qui est à l’ordre du jour). Côté fruits et légumes le soleil qui a tardé à apparaître au printemps a entraîné des retards de pousse. Et en viticulture, près de 10 000 ha ont été ravagés par la grêle. «Mais au final, ce sera mieux que 2017, avec une qualité qui s’annonce vraiment bien, et même exceptionnelle pour le cognac» explique Dominique Graciet, lors d’une conférence de presse le12 septembre.

Lire la suite dans l'édition du vendredi 28 septembre 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 10,6 %
A la fin juillet 2018, le cumul sur douze mois du nombre de défaillances d’entreprises (tous secteurs d’activité confondus) s’est élevé à 53 000, soit une baisse de 4,7 % sur un an, indique la Banque de France dans un communiqué un 11 octobre. «Les secteurs de l’agriculture, des activités immobilières et de l’industrie enregistrent les plus forts reculs du nombre de défaillances cumulées sur douze mois (respectivement - 10,6 %, - 6,8 % et - 6,6  %).» Les défaillances diminuent aussi dans la construction (- 6,4 %) mais elles augmentent dans les transports et l’entreposage (+ 8,7 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui