L'Agriculteur Charentais 21 novembre 2013 à 08h00 | Par Cemes

CEMES-CESAM - Un partenariat «électrique»

Le cercle d’échanges vient de signer une convention de partenariat avec Cycle Elec.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Jacky Vernoux, société Cycle Elec ; Pascale Croc, présidente du Cemes-Cesam,et Antoine Allard, vice-président ; Vincent Verat et Xavier Pillet, co-gérant de la Sarl Cemes-Cesam Environnement
De gauche à droite : Jacky Vernoux, société Cycle Elec ; Pascale Croc, présidente du Cemes-Cesam,et Antoine Allard, vice-président ; Vincent Verat et Xavier Pillet, co-gérant de la Sarl Cemes-Cesam Environnement - © cemes

Le Cemes-Cesam (via sa SARL Cemes Environnement) et Cycle-Elec souhaitent unir leurs efforts et leurs capacités complémentaires pour accompagner le développement de l’utilisation des véhicules électriques par l’intermédiaire de la MIA. Ils viennent de conclure un partenariat qui permet de faire bénéficier aux adhérents du cercle d’échanges, de l’extension de garantie de la batterie à cinq ans gratuitement (option d’une valeur d’environ 450 €). La subvention de l’Etat associé à celle de la région Poitou-Charentes permet d’avoir ce véhicule pour le prix très compétitif d’environ 6000 € HT pour la version une place et batterie de 8 kWh, et 7400 € HT pour la deux place 12 kWh, en étant pleinement propriétaire de la batterie (sans location). La première commande a été passée par Antoine Allard, agriculteur à Vars (16) et vice-président du Cemes-Cesam. Le véhicule va être livré courant décembre.Après trois participations au rallye véhicules électriques de la région et suite à l’expérience acquise par certains utilisateurs, le Cemes-Cesam, cercle d’échanges invite maintenant ses adhérents à l’usage quotidien de ce type de véhicule.En Poitou-Charentes, l’entreprise Mia-Electric, fabrique et commercialise depuis plus de deux ans, la Mia. C’est un véhicule compact, qui se décline en version tourisme à trois ou quatre places, mais aussi en véhicule utilitaire à une ou deux places. Avec une autonomie de 70 ou 100km suivant la taille de la batterie, cela est suffisant pour 90 ou 99% de « les déplacements agricoles ».Cycle-Elec, vendeur déjà bien connu dans le milieu de la mobilité électrique avec les vélos, cyclomoteurs et mini voitures, commercialise la Mia à partir de son magasin au Gua en Charente-Maritime, et d’une annexe à Nersac en Charente. 
Pour plus de renseignement : Cemes-Cesam - Jérôme Mazoin  05-46-02-94-94

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
50 000
La Turquie importe, notamment de la viande bovine (80 % sous forme de bovins maigres et 20 % en bovins finis) pour combler ses besoins sur le marché intérieur. Le pays se place ainsi au 2ème rang mondial des importateurs de bovins, juste derrière l’Union européenne (dans son ensemble). Mais la récente dévaluation de la livre turque fait ralentir ces importations. La France fournissait jusqu’ici 50 000 bovins par an, dont 20 900 broutards (partiellement issus de Poitou-Charentes).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui