L'Agriculteur Charentais 27 septembre 2018 à 09h00 | Par JL Moynier - Céline Drillaud Marteau - Romain Tscheiller

Céréales

Arvalis Institut du Végétal donne des conseils dans le choix des variétés, la densité, la date de semis, les traitements... Tour d'horizon du côté du blé tendre d'hiver, du blé dur, des orges, dans un dossier spécial "Cultures".

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © P.Cronenberger

L’année 2018 ne déroge pas à la tendance des dernières années : les périodes froides et chaudes, humides et sèches ont alterné, perturbant aussi bien le développement des cultures que les travaux. Les résultats de la récolte, moyens dans l’ensemble sont en partie préservés par une teneur en protéines assez élevée. Mais derrière la moyenne, de grandes différences de résultats sont observées.

Lire la suite dans l'édition du vendredi 28 septembre 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui