L'Agriculteur Charentais 24 novembre 2016 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Ceux de la Delmas

La compagnie a fait les riches heures des ports de la ville. La Rochelle consacre toute une exposition aux hommes qui l’ont forgée et développée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Un destin lié à la ville, plutôt à ses ports, lui donnant travail, main d’œuvre, savoir-faire et même édiles. Rarement entreprise rochelaise ne laissa sa trace sur les quais de La Rochelle : Emile, Frank, Julien Delmas, une famille, une lignée d’entrepreneurs, patrons familiaux. Emblématique pas seulement pour des bateaux en partance ou en escale, Delmas ou Delmas Vieljeux, ce sont les premiers vapeurs entre le continent et les îles en 1867 et 1870, au départ du tout neuf bassin des chalutiers, puis du charbon pour l’essor de la compagnie vers l’Afrique lorsque naît le port de La Pallice, ou bien encore les bois tropicaux, trafics ancrés dans l’expansion du second Empire colonial. Jusqu’aux piquets des Landes, le pétrole, le caoutchouc ou des minerais d’Espagne. Un essor au XIXième siècle face aux Anglais, une concurrence au XXIème face aux Américains et l’Europe du Nord.

Lire la suite dans notre édition papier du 18 novembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
1 832
C’est le nombre d’amendements dans le cadre du projet de loi EGALim (états généraux de l’alimentation). En effet, 2094 amendements ont été déposés par les députés, dont 262 ont été jugés irrecevables. 1832 amendements restaient à examiner d’ici le 20 avril.