L'Agriculteur Charentais 19 mars 2015 à 08h00 | Par CP

Chambre régionale : L'agriculture Française interpellée par l'appétit grandissant du monde

Vendredi 13 mars, Thierry Pouch, économiste, apportait via l'éclairage sur le marché mondial.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Agri79

Les besoins mondiaux à l’échéance 2050 sont colossaux. A cette échéance, le monde comptera 10 milliards d’êtres humains à nourrir dont 1,4 milliard seront en Chine. Ici comme dans les pays émergents, les habitudes alimentaires sont en mutation. Les besoins en viande (volaille, porc, bovin) sont exponentiels. Il en est de même pour la poudre de lait, les céréales, le soja et le maïs. Or, l’appétit de la Chine est aujourd’hui en contradiction avec ses capacités de production. «Le solde alimentaire de la Chine vis-à-vis du monde est en chute. En 2012, il était négatif de 72,6 milliards de dollars», pointait Thierry Pouch lors de son intervention programmée vendredi 13 mars à Aiffres par la chambre régionale d’Agriculture.Eclairer l’avenir de l’agriculture régionale afin que se dessinent les visages de l’agriculture de demain était l’ambition de cette journée d’échanges suivie par une centaine de personnes.  Des responsables professionnels pour l’essentiel très à l’écoute des propos de l’économiste de la Association Permanente des Chambres d’Agriculture. Cette dépendance de la Chine aux importations et les stratégies geoéconomiques offensives qui prennent vie dans différentes régions du monde, ne leur aura pas échappée. «Sur le plan des produits agricoles et alimentaires nous sommes à l’échelle mondiale dans une guerre économique. L’absence d’accord lors du dernier cycle de Doha en est l’illustration», qualifiait l’intervenant.

Lire la suite dans notre édition du 20 mars

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).