L'Agriculteur Charentais 05 mars 2015 à 08h00 | Par CP

Chambre régionale : Une journée prospective pour éclairer l’avenir de l’agriculture régionale

Journée de réflexion prospective, le 13 mars : «Les visages de l’agriculture de demain».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Vendredi 13 mars, la chambre d’agriculture régionale invite un large public à participer à une journée de réflexion prospective. «Les visages de l’agriculture de demain» seront au regard d’éléments économiques et sociologiques dessinés.
Vendredi 13 mars, la chambre d’agriculture régionale invite un large public à participer à une journée de réflexion prospective. «Les visages de l’agriculture de demain» seront au regard d’éléments économiques et sociologiques dessinés. - © CP

La multiplication des accords de libre-échanges, formant des grandes zones multipolaires (transpacifique, Transatlantique, Amériques, Eurasie…), la libéralisation des marchés et des investissements, la croissance de la population mondiale, l’importance croissante des firmes transnationales sont des tendances lourdes. Ces évolutions bousculent la hiérarchie des grandes puissances (montée de la Chine et des grands pays émergents comme le Brésil ou l’Inde, retour de la Russie dans les relations internationales). Ces bouleversements sont à l’origine de tensions géopolitiques et/ou économiques non sans conséquences sur les échanges mondiaux, et donc les bassins de production.

Réflexions ambitieuses
Vendredi 13 mars, à l’Espace Tartalin à Aiffres (79), la chambre d’agriculture Poitou-Charentes propose à travers l’éclairage de Thierry Pouch, économiste à l’APCA, de poser le regard sur ce qui se passe ailleurs pour ouvrir, avec pertinence, «une réflexion sur les possibles, les probables de l’agriculture régionale à l’horizon de 2030», précise Luc Servant. Le président de la chambre d’agriculture du Poitou-Charentes et Pierre Trouvat, président de la commission «économie prospective» veulent une journée aux réflexions ambitieuses, où tous les schémas doivent pouvoir être envisagés. «Notre volonté d’ouverture est très grande. Et particulièrement parce que l’avenir de l’agriculture concerne bien plus que le seul monde agricole. Nous invitons les agriculteurs, les représentants de filières, les élus, les collectivités locales, les chambres interconsulaires, mais aussi les associations de protection de l’environnement, les consommateurs,  à se joindre à nos travaux qui courront sur toute la journée».

Lire la suite dans notre édition du 6 mars

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).