L'Agriculteur Charentais 03 juillet 2014 à 11h39 | Par laurence Guilemin

Charentes Alliance : Une communication estivale

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Pendant les deux premières semaines de juillet, la coopérative Charentes Alliance communique autour de ses produits. Ainsi en Charente et en Charente Maritime, une campagne de publicité de 132 affiches (avec le même visuel) est visible sur les secteurs de Cognac, Marennes, Oléron, Rochefort, Royan et Saintes. Cette communication estivale a plusieurs objectifs : «mettre en valeur nos viticulteurs, renforcer le lien d’appartenance et la notion de filière» avance-t-on à Charentes Alliance. Communiquer à cette période, permet aussi de «renforcer la visibilité de nos produits, vin de pays, pineau et cognac et nos marques Père Fouras, Thalassa et Gautret.» L’afflux de touriste est important et in fine, les ventes augmentent. Le choix a été fait également de communiquer autour du lien au terroir charentais et le savoir-faire des vignerons. D’ailleurs, sur les affiches on peut lire : «Généreux et authentiques, à l’image des vignerons du terroir charentais». Les packagings sont aussi mis en avant afin que les touristes les retrouvent dans les rayons.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
50 000
La Turquie importe, notamment de la viande bovine (80 % sous forme de bovins maigres et 20 % en bovins finis) pour combler ses besoins sur le marché intérieur. Le pays se place ainsi au 2ème rang mondial des importateurs de bovins, juste derrière l’Union européenne (dans son ensemble). Mais la récente dévaluation de la livre turque fait ralentir ces importations. La France fournissait jusqu’ici 50 000 bovins par an, dont 20 900 broutards (partiellement issus de Poitou-Charentes).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui