L'Agriculteur Charentais 25 janvier 2018 à 01h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Chasse des oies : Manifestations en vue ?

Les chasseurs de gibier d’eau sont au bord de la crise de nerf, en raison de l’attitude de Nicolas Hulot.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Interdites de chasse en France en février, les oies cendrées sont gazées en mars aux Pays Bas.
Interdites de chasse en France en février, les oies cendrées sont gazées en mars aux Pays Bas. - © FDC17

Le sujet  sensible de la période de chasse des oies cendrées revient dans l’actualité.  Cette espèce migratrice, dont tout le monde s’accorde à  dire qu’elle est en bon état de conservation à l’échelle internationale, est particulièrement prisée des chasseurs de la Charente Maritime  en ce qu’il a la chance d’être un des rares  départements de l’hexagone à être situé sur son axe migratoire, avec la Gironde et les Landes.

Lire la suite dans notre édition papier du 26 janvier

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.