L'Agriculteur Charentais 10 novembre 2016 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Chasse : Plus de concertation pour une meilleure régulation

Le Préfet a réuni le 27 octobre toutes les composantes de la Chasse et de la profession agricole pour faire un point d'étape des actions engagées pour une meilleure régulation du gibier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © ©JC Gütner

Parmi les mesures principales mises en oeuvre depuis «l'état de crise» de la fin 2015 : des attributions de bracelets pour le grand gibier réajustées à la hausse (même si toutes les ACCA n'ont pas joué le jeu), des attributions complémentaires facilitées, la possibilité de remboursement des bracelets inutilisés par la FDC17, 2 samedis de chasse (au lieu d'un) sur la période septembre à décembre sur les secteurs sensibles (Double saintongeaise, Fins bois et Oléron), de meilleurs prélèvements anticipés sur la période juin à septembre.
Autre fait notable : le changement d'équipe à la tête de la FDC17 permet aujourd'hui un dialogue et une concertation impossible avec le Président antérieur ...

Lire la suite dans l'édition papier du 4 novembre et l'exemple de battue organisée au Mung

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
1 832
C’est le nombre d’amendements dans le cadre du projet de loi EGALim (états généraux de l’alimentation). En effet, 2094 amendements ont été déposés par les députés, dont 262 ont été jugés irrecevables. 1832 amendements restaient à examiner d’ici le 20 avril.