L'Agriculteur Charentais 22 février 2018 à 09h00 | Par Gérard Seguin

Cognac : Faire savoir les savoir-faire pour être inscrit à l’Unesco

C’est un dossier qui avance au rythme d’un lent vieillissement du cognac. L’association qui le porte vient de se doter d’un Comité scientifique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Patrick Cronenberger

Le cognac a-t-il des chances de rejoindre un jour les tapisseries d’Aubusson, le carnaval de Granville, le «repas à la française» ou encore la dentelle d’Alençon, tous reconnus à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel selon la convention de l’Unesco ? On aura la réponse que dans quelques années mais en tous cas toute la région du cognac y travaille désormais d’arrache-pied. L’ensemble des acteurs de la filière cognac et du territoire est en ordre de marche et se structure  : on en veut pour preuve la co-présidence de l’association : Jérôme Sourisseau représente les élus tandis que Jean-Bernard de Larquier représente la filière cognac.

Lire la suite dans notre édition papier du 23 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
19,43 Mt
Coop de France nutrition animale et le SNIA viennent de publier leurs statistiques de production française d’aliments du bétail pour l’ensemble de la campagne 2017/2018. Depuis son apogée en 2001, avec 23 Mt, la production française a perdu 12 % de ses volumes.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui