L'Agriculteur Charentais 25 août 2016 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Cognac, la hiérarchie de la décennie

On peut tout faire dire aux statistiques, mais celles-ci permettent de mettre en perspective les marchés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Selon les derniers chiffres du BNIC, à fin juin, les sorties s’élevaient à 527 712 hl AP dont 475 738 vers les marchés étrangers (+6,6 %) et 10 608 sur le marché français (-8%). les expéditions fin juin ét    aient en hausse sur l’année de 6,3 % (-8%). depuis le début d ela campagne, les expéditions ont cru de 6,1 % (marchés étrangers de 6,5 %, marché français -11,5 %). A la fin 2015, année civile, cela représentait 82,73 millions de bouteilles en VS et *** et 86,14 millions de bouteilles en qualités supérieures. Soit 168 M de bouteilles. Aujourd’hui le marché des Etats-Unis est à
197 435 hl AP. à fin mars, il était de 49,7 M de bouteilles en 2012. Le second, Singapour est très loin derrière : 71 123 hl AP. millions de bouteilles. C’est moins qu’en 2012. Le troisième marché, la Chine qui égalait en 2012 le chiffre actuel de Singapour est redescendu à fin 2015 à 18,2 M de bouteilles pour être aujourd’hui à 49 666 hl AP. millions de bouteilles à la fin avril en «année glissante.»

Lire la suite dans notre édition papier du 19 août

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes
Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).