L'Agriculteur Charentais 27 avril 2017 à 08h00 | Par Laurence Guilemin

Communication : Aller au plus près des consommateurs

Un groupe d’éleveurs de la FNSEA17 a organisé une grillade, à Surgères, devant le Leclerc, vendredi dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pascal Guillaud propose une dégustation de sa vache primée à Tonnay-Boutonne.
Pascal Guillaud propose une dégustation de sa vache primée à Tonnay-Boutonne. - © AC

Vendredi dernier, à Surgères, devant le magasin Leclerc, les clients ont pu voir des éleveurs, une vache charolaise de 6 ans et son veau de 5 mois dans un enclos avec de la paille, proposant une dégustation de viande. «Eric Drouet a gentiment mis à disposition deux animaux et j’ai fourni le matériel. Nous sommes un groupe d’éleveurs de la FNSEA 17 qui travaillons avec la GMS, notamment le Leclerc d’ici» annonce Bernard Dubois, responsable de la section bovin viande du syndicat. «Nous avons été sollicités, par le directeur du magasin, Frédéric Grous, pour réaliser une animation avec des animaux vivants. Les enfants sont ravis de voir des animaux.  À travers cette action, nous voulons montrer aux consommateurs que l’on peut manger de la viande locale.»

Lire la suite dans l’édition papier du 21 avril

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
2 000
En Nouvelle Aquitaine, 2 000 éleveurs seraient impactés par la réforme de la carte des zones défavorisées en ne bénéficiant plus de l’ICHN, ce qui représenterait pour ces exploitations, une perte nette de 15 ME par an. En 2016, 11 500 éleveurs ont bénéficié de cette indemnité pour un montant total de 92 ME. Ils représentent plus de 20 % des bénéficiaires.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui