L'Agriculteur Charentais 26 février 2015 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Communication : Voir petit pour mieux grandir

Les vins de pays charentais changent leur mode opératoire pour le prochain été.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean Jacques Biteau
Jean Jacques Biteau - © AC

Finie la pub estivale dans les abribus des cités balnéaires et touristiques. La communication des vins de pays charentais se veut plus efficiente et peut-être «plus proche.» Sous la houlette de son président Thierry Jullion, qui a entamé une «tournée» d’un an auprès de tous les producteurs, le maître de cérémonies est Jean-Jacques Biteau, producteur à Sablonceaux en Charente-Maritime. Changement d’agence, utilisation de «la bouteille des noms», manifestation plus ciblée, les ingrédients de la communication 2015 sont là, avec des incontournables comme les Francofolies («où les VPC seront encore plus visibles»), Blues Passion à Cognac. «Nous allons développer dix Instants Charentais, sur les deux départements, auprès de cavistes qui référencent 3 à 5 VPC, qui envoient des invitations à ses clients et aux clients des producteurs, pour une fin d’après-midi» précise Jean-Jacques Biteau, «le syndicat s’occupe de l’ambiance graphique du lieu avec des affiches sur le lieu et dans le village, des barriques, des fromages. Et les producteurs viennent. Le caviste facture les bouteilles aux clients acheteurs.» Le tout relayait par Facebook et les réseaux sociaux. «L’objectif est de renforcer la présence des VPC sur le territoire» ajoute-t-il, «avec une visibilité pour aller vers le client.»

Lire la suite dans notre édition du 27 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
35
C'est en moyenne le poids en kilo de fruits frais achetés par ménage entre janvier et mai dernier. Durant les cinq premiers mois de l’année 2018, les achats en volume de fruits frais des ménages français pour leur consommation à domicile (3 543 kg pour 100 ménages) sont en légère diminution par rapport la même période en 2017 (- 2  %) ainsi que par rapport à la moyenne triennale (- 3 %).