L'Agriculteur Charentais 16 mars 2017 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Concours : La fierté d’un savoir-faire, d’un travail, d’une passion

Vins de pays charentais, pineaux, cognacs, confitures, animaux... des charentais maritimes sont revenus médaillés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © © Ministere Agriculture - Xavier Remongin

Confiture
Médaille d’or : SARL les confitures du Clocher, 17590 Ars en Ré, avec la confiture extra de framboises

Apéritifs
Médaille d’or
Distillerie Merlet, 17160 St Sauvant, pour la crème de fraise, la crème de framboise et la crème de pêche de vigne.

Bières
Médaille d’or
Université de La Rochelle, pour la bière aux fleurs et/ou aux plantes autres que bières blanches.

Cognac
Médaille d’or
Philippe et Claude Marie Arrivé SAS, 17240 Champagnolles, avec le «Cognac de l’Augerie
EARL Barbotin Jean et Olivier, 17120 Meursac, avec le «Cognac Natol»
Distillerie Vinet Delpech SA 17250 Brie s/Archiav avec le «cognac Delpech Fougerat»
Estève Jacques, 17520 Celles, avec le cognac «très vieille réserve de la famille».

Pineau des Charentes
Blanc
Médaille d’or
Arrivé Jean-Guy et Bruno SAS, 17260 Virollet
Médaille d’argent
EAL Vignobles Bertrand, 17210 Chevanceaux
Philippe et Claude Marie Arrivé SAS, 17240 Champagnolles
SARL Vignoble Février, 17490 Macqueville
SCA Viti-Oléron, 17310 St Pierre d’Oléron

Lire la suite dans notre édition papier du 10 mars

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Il s’agit de la quantité de blé tendre attendue à l’issue de la moisson 2018, proche de celle de l’an dernier et légèrement supérieure à la moyenne de la période 2013/2017. Le blé dur, en revanche devrait voir sa production baisser de 12,2 %, en raison d’un rendement passant de 55,9 à 51,8 qx et d’une baisse des surfaces cultivées.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui