L'Agriculteur Charentais 12 mars 2015 à 08h00 | Par Joël Dulphy/Bernard Aumailley

Concours Tonnay-Boutonne : Une viande aussi bonne, c'est Tonnay-Boutonne

C’est le 16 mars que se tiendra le 14ème Concours Bovins à Tonnay-Boutonne. Cette édition sera remarquable et exceptionnelle de part la qualité des animaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une foire toujours prisée par le public et les éleveurs
Une foire toujours prisée par le public et les éleveurs - © AC

Le Concours Bovins fait partie des 32 concours français de ce type et bénéficie du label national «viandes de qualité».Si le Concours Bovins a lieu au pied des silos de la Coopérative agricole, c’est parce qu’elle s’est engagée depuis de nombreuses années à fournir aux éleveurs des aliments produits maison à partir de matières premières noble. Freddy Vinet, le technicien-concepteur de la gamme a dans sa poche les recettes «aliments CTB, c’est tout bon». Les animaux sont ravis et peuvent produire une viande de haute qualité.  Dès 8 h, quatre jurys composés d’éleveurs et d’acheteurs sont chargés de juger les animaux sur pied afin de les classer en fonction de leur conformation et de leur qualité raciale. Un travail d’experts est produit puisque seul l’œil avisé du juge permet d’apprécier sur pied la qualité de chaque animal. Après délibération, le jury décerne les différents prix aux éleveurs en fonction des animaux primés.Parmi les 120 bovins présents, toutes les races à viande sont représentées telles que des Blondes d’Aquitaine, des Charolaises, des Limousines et des croisées. Les deux tiers seront achetés pour des grandes surfaces et un tiers par les bouchers locaux.

La qualité avant tout
Le Concours Bovins de Tonnay-Boutonne est agréé par la Fédération Nationale des Concours d’Animaux de Boucherie de Haute Qualité et bénéficie du label «Viandes de qualité». Ceci confirme sa notoriété et en fait une fierté pour les éleveurs qui présentent des animaux homogènes et de haute qualité. La trentaine de concours français de ce type rassemble des éleveurs qui ont orienté leur élevage vers une production de haute qualité et sont heureux de les vendre à la veille des fêtes de Pâques. Des grandes surfaces ainsi que des bouchers se retrouvent chaque année et expriment un message unanime «A Tonnay-Boutonne on achète des bovins de très haute qualité et nous sommes fiers de les mettre en valeur dans nos magasins». Depuis une quinzaine d'années, le Concours Bovins de Tonnay-Boutonne s’inscrit dans le respect de cette tradition.Tonnay-Boutonne reste un haut lieu de vente de bovins et d’échanges entre éleveurs et acheteurs tous passionnés qui œuvrent au cœur d’un même métier et défendent les mêmes valeurs.

Lire aussi les propositions de la Coop de Tonnay-Boutonne en matière d'alimentation animale dans les pages Concours Foire du 13 mars

En pratique

8 h à 12 h : Opérations de jury pour classer les animaux   12 h 30 : Repas sur place «une entrecôte de grande qualité» :25 € réservations obligatoires au 05-46-33-38-98
LES PARTENAIRES
La Coopération agricole (Tonnay-Boutonne UDCA et autres coopératives), la Chambre d’Agriculture, L’Agriculteur Charentais, les Banques, Groupama et MSA les Collectivités locales (Commune, Communauté de Communes, Conseil Général et Régional), la Profession Bouchère et les Grandes Surfaces. 
LES CHEVILLES OUVRIERES DE L’ASSOCIATION CONCOURS BOVINS DE TONNAY-BOUTONNE
Président : Alain Branchaud, Vice – Présidents : Jacky Célerier &  Christophe Fouché – Eleveurs, Secrétaire : Freddy Vinet Technicien, Trésorier : Olivier Melin, Directeur Coopérative, Membres : Jean-Claude Renaudeau, Jean-Philippe Alliot, Dominique Mellier & Jérôme Rolland Eleveurs, Joël Dulphy Consultant, Michel Arsicaud, Philippe Joyet, Bruno Caillaud & Hubert Cordon Acheteurs, Sébastien Calleau Boucher.Des experts : Bernard Dubois – Président d’Interbev, Jacques Jeauffreau – G.D.S., Vincent Gorron – Président de la Coopérative agricole, Jack Bille – Expert Elevage Bovin & Franck Pelletier – Crédit agricole

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
50 000
La Turquie importe, notamment de la viande bovine (80 % sous forme de bovins maigres et 20 % en bovins finis) pour combler ses besoins sur le marché intérieur. Le pays se place ainsi au 2ème rang mondial des importateurs de bovins, juste derrière l’Union européenne (dans son ensemble). Mais la récente dévaluation de la livre turque fait ralentir ces importations. La France fournissait jusqu’ici 50 000 bovins par an, dont 20 900 broutards (partiellement issus de Poitou-Charentes).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui