L'Agriculteur Charentais 12 février 2015 à 08h00 | Par Actuagri

Congrès FNB : Les éleveurs en quête de revalorisation des prix

Réunis à Rodez, les 4 et 5 février, les éleveurs ont insisté sur la nécessité de retrouver des prix rémunérateurs pour retrouver un peu d’espoir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La délégation picto-charentaise au congrès de la FNB à Rodez.
La délégation picto-charentaise au congrès de la FNB à Rodez. - © AC

Confrontés à de nombreuses difficultés, les éleveurs de la Fédération nationale bovine réunis en congrès les 4 et 5 février à Rodez comptaient beaucoup sur l’écoute du ministre de l’Agriculture et les réponses qu’il pourrait apporter. Empêché en raison de la conférence de presse du président de la République, Stéphane Le Foll s’est contenté d’un message vidéo que de nombreux éleveurs ont boycotté en quittant la salle. Leur déception a été d’autant plus importante qu’il n’a pas apporté de réponses claires aux questions en suspens : les modalités d’attribution de la prime à la vache allaitante, les nouveaux critères de l’indemnité compensatrice de handicap naturel toujours en négociation avec Bruxelles. Sans parler de la directive nitrates, du nouveau zonage et des dispositions qui devraient être retenues pour le stockage des lisiers en plein champ, l’épandage des engrais dans les pentes et le calendrier d’épandage. Les réponses sont renvoyées à un rendez-vous avec les responsables de la FNB, dans quelques jours, le 16 février. Ceci étant, le congrès s’est surtout focalisé sur le prix de la viande à la production qui reste désespérément bas depuis quelques années.

Lire la suite dans notre édition du 13 février

impressions

Alain Chabauty, Président de Section Bovine FNSEA Poitou-Charentes : «Il semble important de souligner le débat qui a été lancé sur le devenir des outils coopératifs.  Lors des interventions des régions, la délégation Poitou-Charentes a interrogé l’assemblée sur les stratégies de la structure Elivia et son rapprochement avec le groupe irlandais privé Dawn Meats. Des échanges avec d’autres structures coopératives françaises ont-ils été réalisés afin de trouver des solutions sur le territoire national en offrant des perspectives sur l’export ? A retenir également lors de ce congrès, la participation au groupe de travail sur l’assurance récolte. C’est un dossier qui avance avec des marges de manœuvre sur 4 grands domaines que sont les secteurs des grandes cultures, de l’arboriculture, de la viticulture et des prairies. Il ressort une volonté d’application au 1er janvier 2016 avant un cadrage national qui reste à définir. La profession va s’y pencher sérieusement en région.»
Pour Bernard Dubois, président de la section bovine FNSEA 17 : «la nouvelle équipe de la FNB fait un travail remarquable, un travail de fond. Les interventions des régions ont permis de montrer l’unanimité face à la crise que traverse les éleveurs (prix, contraintes environnementales, contraintes sanitaires...). Je déplore et regrette l’absence du ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll à ce congrès. Je note aussi le manque de volonté des industriels. Ils prônent le chacun pour soi.»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
32,4 ME Mt
En 2017, en Nouvelle-Aquitaine, 1 815 projets ont ainsi été soutenus dans le cadre du Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE), pour un montant global de 32,4 ME (Région, État, Europe, Agence de l’eau…). Ce plan, harmonisé en 2017 à l’échelle des trois ex-régions, déploie désormais un «panier» de dix dispositifs distincts et complémentaires, sous forme d’appels à projets annuels, afin d'’accompagner les agriculteurs au plus près de leurs besoins.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui