L'Agriculteur Charentais 25 juin 2015 à 08h00 | Par Actuagri

Congrès JA : Le ministre ne rassure pas les jeunes agriculteurs

Le ministre a pris le temps d’échanger sur leurs problèmes sans pour autant répondre concrètement à leurs préoccupations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La délégation JA Poitou-Charentes au congrès Jeunes Agriculteurs.
La délégation JA Poitou-Charentes au congrès Jeunes Agriculteurs. - © AC

Plutôt accueilli par des sifflets lors de ses déplacements aux assemblées générales et congrès du monde agricole ces derniers temps, le ministre de l’Agriculture a cette fois bénéficié d’un accueil en chanson avant son intervention au congrès de Jeunes agriculteurs (JA), le 18 juin au Mans. Accompagné de son accordéon sur l’air d’Hallelujah de Jeff Buckley, Florent Dornier, secrétaire général de JA, a interpellé le «porte-parole du Gouvernement» quant à son implication réelle en faveur de l’installation et de l’agriculture en général. L’accusation n’a pas manqué de faire réagir Stéphane Le Foll qui a rappelé que la veille, en dehors des 30 minutes de point presse consacré au conseil des ministres, «tout le reste de la journée a été consacré à la préparation de la table-ronde sur la viande bovine». Si cette dernière a d’ailleurs abouti à un accord – qualifié de «fragile» par le ministre lui-même, la vigilance reste de mise côté JA comme FNSEA tant que les cours ne seront pas remontés de manière significative. La crise des filières, en particulier bovine et porcine, fait partie des préoccupations des jeunes qui ne voient pas comment, sans un revenu décent, ils peuvent investir et se projeter dans l’avenir. Sur ce point, Stéphane Le Foll a rappelé son implication pour une meilleure valorisation de l’origine France, regrettant lui-même la trop faible utilisation du logo Viande française dans les grandes surfaces, et affirmant sa volonté de mettre en place, pour l’export, une plateforme de coordination facilitant la réponse aux appels d’offre. 

Lire la suite dans notre édition du 26 juin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 10,6 %
A la fin juillet 2018, le cumul sur douze mois du nombre de défaillances d’entreprises (tous secteurs d’activité confondus) s’est élevé à 53 000, soit une baisse de 4,7 % sur un an, indique la Banque de France dans un communiqué un 11 octobre. «Les secteurs de l’agriculture, des activités immobilières et de l’industrie enregistrent les plus forts reculs du nombre de défaillances cumulées sur douze mois (respectivement - 10,6 %, - 6,8 % et - 6,6  %).» Les défaillances diminuent aussi dans la construction (- 6,4 %) mais elles augmentent dans les transports et l’entreposage (+ 8,7 %).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui