L'Agriculteur Charentais 29 mars 2013 à 13h49 | Par Valérie GODEMENT

CONSOMMATION - Les Français continuent à acheter bio

C’est ce qui ressort du 10e baromètre Agence BIO/CSA. Les Français aiment les produits bio, en ont une image positive et souhaiteraient en consommer davantage hors de chez eux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En France, 57 % de consommateurs d’oeufs bio les consomment 100 % bio.
En France, 57 % de consommateurs d’oeufs bio les consomment 100 % bio. - © A-C

En 2012, le marché de l’alimentation bio a atteint 2,4 % du marché alimentaire total (contre 1,3 % en 2007). La consommation globale de ces produits a atteint plus de 3,9 milliards d’euros. Les Français ont été 64 % à consommer bio et la part des consommateurs réguliers (au moins une fois par mois) s’est élevée à 43% contre 40 % en 2011 : 8 % en consomment tous les jours, 15 % au moins une fois par semaine et 20 % environ une fois par mois. Les non consommateurs de produits bio sont 36 %, contre 46 % en 2003. «Nous sommes loin de la mode et de la niche, la consommation bio poursuit son essor, dans le contexte actuel, c’est remarquable» se réjouit Elisabeth Mercier, directrice de l’Agence BIO. Près de 4 foyers sur 10 achètent régulièrement bio et les consommateurs réguliers ont une ancienneté de consommation bio moyenne de 12 ans.
Plusieurs raisons expliquent le fait que les Français commencent à manger bio. La santé et la sécurité de soi et de ses proches arrivent en tête (90 %). Suivent l’assurance de manger des produits sains et de qualité (87 %). Autres raisons évoquées : préserver l’environnement (84 %) et le bien-être animal (72 %), mais aussi les motifs éthiques (56 %). Enfin, 67 % de parents qui choisissent de manger des produits bio le font pour leurs enfants.
Les consommateurs bio achètent en moyenne près de 7 familles de produits différents. Arrivent en premier lieu les fruits et légumes (84 %), puis les produits laitiers (72 %), les oeufs (71 %), les produits d’épicerie et l’huile (58 %), les boissons (44 %) et la viande (43 %). Un des faits marquants de l’étude est que la consommation bio dépasse le champ alimentaire : un Français sur deux déclare avoir acheté des produits non alimentaires bio. Il s’agit principalement de produits d’entretien ménager (38 %) et de produits cosmétiques et d’hygiène (28 %).
Les produits bio sont essentiellement achetés en grandes surfaces (80 %, contre 65 % en 2011). Les marchés perdent pour leur part du terrain (32 % contre 43 %). Viennent ensuite les fermes (26 %), les magasins spécialisés (25 %) et les artisans (23 %). Les consommateurs de bio sont très attachés à l’origine des produits. Ils sont ainsi plus de 9 sur 10 à porter attention à la mention du pays d’origine. En revanche, seuls 58 % disent s’intéresser à la mention UE.


Manger bio hors domicile

Un tiers des consommateurs de bio (34 %) ont débuté leur consommation de produits bio avec un ou plusieurs fruits et légumes. Les produits laitiers bio constituent la deuxième porte d’entrée (16 %), suivis de l’épicerie (12 %), des oeufs (10 %) et du pain (8 %).
L’étude montre un phénomène qui tend à s’amplifier : les Français souhaitent manger bio en dehors de leur domicile, notamment dans les hôpitaux (68 %), les maisons de retraite (63 %), les centres de vacances (63 %), les restaurants (58 %), la restauration rapide ou à emporter (47 %). Par ailleurs, 75 % des parents désirent pour leurs enfants des repas comprenant des produits bio à l’école.
Une grande majorité de consommateurs (82 %) ont maintenu ou augmenté leur budget consacré à l’achat d’aliments bio. Parmi l’ensemble des foyers ayant acheté des produits bio, 89 % y ont consacré 50 % ou moins de leur budget alimentaire total. L’avenir de la bio semble prometteur puisque 81 % des consommateurs affirment qu’ils vont maintenir leur consommation dans les six mois à venir.

Atouts du bio

Les français estiment à 86 % que l’agriculture bio contribue à préserver l’environnement la qualité des sols, les ressources en eau.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
444 M€
444 millions d’euros qui avaient été prélevés sur les paiements directs de la PAC, en prévision de la réserve de crise pour 2018, vont être remboursés aux agriculteurs européens, a annoncé la Commission européenne fin novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui