L'Agriculteur Charentais 19 février 2015 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Consommation : Pendant la crise, les Français continuent de manger

La dépense des ménages français subit globalement les crises depuis 2008. Tous les secteurs sont-ils touchés ? Lesquels résistent ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La lente régression des achats alimentaires marque le pas.
La lente régression des achats alimentaires marque le pas. - © Jc gutner

Les chiffres, derniers en date, sont ceux de 2013. Les Français dépensent 1 126 milliards d’euros dans la consommation. Principal poste : l’habillement, la santé, l’éducation, les loisirs ( 444 Mrd), puis le logement 304 Mrd et quasi à égalité avec les transports, les produits alimentaires (140 Mrd) en augmentation de 20,4 % en valeur. Dans ce dernier poste, les viandes représentent 38 Mrd (+26,9 %), alors que l’alcool ne totalise que 20 Mrd et les boissons non alcoolisées 13 Mrd, et la restauration hors domicile 58 Mrd. Dans l’alimentaire, c’est effectivement les viandes qui se taillent la part principale, devant les pains et céréales (14 Mrd), les poissons et fruits de mer (9 mrd), le lait et les produits laitiers (20 Mrd), les fruits (10 Mrd). Depuis un demi-siècle d’évolution de la part budgétaire des principaux postes de dépenses de consommation des ménages français, c’est toujours le prix du logement et des fournitures énergétiques qui ne cessent d’augmenter alors que tous les autres postes diminuent en tendances. Ainsi les produits alimentaires en 1960 représentaient 23,6 % du budget des ménages français, aujourd’hui, c’est moitié moins 12,4 %. Et inversement pour le premier poste (logement-énergie), 11 ,6 % en 1960, 27 % aujourd’hui. Dans l’évolution des produits alimentaires légumes, sucres, pains, fruits, huiles et poissons restent étals. Seuls le lait et les produits laitiers augmentent un peu. Il faut dire que l’offre s’est aussi accrue sur cette période.

Lire la suite dans notre édition du 20 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
- 10 %
Malgré une superficie de culture de pommes de terre en hausse de 5 000 hectares en France cette année, la production a reculé de 9,6%, à 5,85 millions de tonnes, contre 6, 47 millions l’an dernier La production a fortement baissé en Picardie (-10,6%), dans le Nord Pas de Calais (-11,6%), en Alsace (-19,9%) et surtout en Haute Normandie (-25,9%). Ces chiffres concernent la pomme de terre dite de conservation, c’est-et pomme de terre industrielle.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui