L'Agriculteur Charentais 01 février 2018 à 01h00 | Par Bernard Aumailley

Coopérative Uniré : La valeur ajoutée est insulaire

Viticole et maraîchère, certaines de ses ventes explosent.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Jacques Enet, président Uniré.
Jean-Jacques Enet, président Uniré. - © AC

La perspective d’exploiter 440 ha de terres agricoles supplémentaires sur l’île est-elle de nature à donner un élan nouveau aux producteurs rétais ? Peut-être, même si les jeux ne sont pas encore faits dans le PLUi et surtout sur l’usage de l’eau et les «désirs» des élus dans les productions à réaliser. Mais cet élan, on le retrouve sans contexte dans la réflexion que vient de mener un petit groupe de coopérateurs sur les valeurs véhiculées par la multi-décennique coopérative. Sous la houlette, en autres, de Carole Pardell, la coopérative réfléchit. Une prospective qu’apprécie Jean-Jacques Enet, son président.

Lire la suite dans notre édition papier du 2 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Il s’agit de la quantité de blé tendre attendue à l’issue de la moisson 2018, proche de celle de l’an dernier et légèrement supérieure à la moyenne de la période 2013/2017. Le blé dur, en revanche devrait voir sa production baisser de 12,2 %, en raison d’un rendement passant de 55,9 à 51,8 qx et d’une baisse des surfaces cultivées.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui