L'Agriculteur Charentais 21 mai 2015 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Cours d’eau : Cacophonie

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Malgré les promesses de Ségolène Royal et de Manuel Valls, les modalités et les règles relatives à l’identification et à d’entretien des cours d’eau n’ont pas encore été rendues publiques. Or dans le même temps, le ministre de l’Agriculture vient de publier, le 7 mai, un nouvel arrêté national concernant les bonnes conditions agricoles et environnementales (BCAE). Il remplace l’arrêté précédent datant du 13 juillet 2010 et établit, dans les départements, la liste des cours d’eau dits BCAE, le long desquels les bandes tampons végétalisées doivent être implantées et entretenues. Ce texte remet en cause la cartographie déjà existante et appliquées par les agriculteurs alors que les cultures sont déjà semées.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
1 Mhl
C’est le chiffre des ventes des vins de France. A 9 mois de la campagne 2017/18, toutes couleurs confondues, les volumes de ventes cumulées sont supérieurs à ceux de la campagne antérieure, en Vin De France (SIG) (+ 26 %) et en vins IGP (+ 5 %). Toutefois, les données issues des contrats d’achat continuent de faire apparaître un certain ralentissement des transactions à mettre en relation avec la faiblesse des disponibilités globales.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui