L'Agriculteur Charentais 10 août 2017 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Créatifs : Lorsque les pâtes sont aussi d’ici

Ils cultivent des blés durs et les transforment pour vendre dans la région. Une initiative qui s’inscrit dans les tendances de consommation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud - © AC

Voilà presque un quart de siècle que Christophe Pacaud est installé en GAEC sur l’ancienne ferme laitière des parents à Breuil la Réorte. Aujourd’hui, outre le fait qu’il est président départemental des CETA, il est connu avec sa femme Gaëlle, enseignante, pour avoir créé une «ligne» de pâtes alimentaires : BléO. Cultivateur de blé dur, Christophe Pacaud cherchait une valorisation pour cette production. «En abandonnant les vaches laitières, nous avons implanté sur le site un stockage de céréales, l’irrigation et agrandit les parcelles avec des terres de marais près de Marans» explique-t-il.

Lire la suite dans notre édition papier du 11 août

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Il s’agit de la quantité de blé tendre attendue à l’issue de la moisson 2018, proche de celle de l’an dernier et légèrement supérieure à la moyenne de la période 2013/2017. Le blé dur, en revanche devrait voir sa production baisser de 12,2 %, en raison d’un rendement passant de 55,9 à 51,8 qx et d’une baisse des surfaces cultivées.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui